DIMANCHE 28 AOÛT 2022 - Hervé RIBAUD-SHINBERG, baryton et Sébastien BOUDRIA, piano

DIMANCHE 28 AOÛT 2022

16h

ENTRÉE LIBRE

PROGRAMME


André Grétry

"Tandis que tout sommeille" extrait de L’Amant jaloux (1778)


Christoph Willibald Gluck

« Éloignez-vous…Objet de mon amour » « J’ai perdu mon Eurydice »

extrait d'Orphée et Eurydice (1774 - Version d'Hector Berlioz : 1859)


« Ô malheureuse Iphigénie » extrait d'Iphigénie en Tauride (1779)


Henri Duparc

Chanson triste (1868)


Gabriel Fauré

Après un rêve (1877)

Les Berceaux (1879)


ENTRACTE


Hector Berlioz Les Nuits d'été (1840-1841)

8. Villanelle

9. Le spectre de la Rose

10. L'île inconnue


Reynaldo Hahn Quand la nuit n’est pas étoilée (1900) À Chloris (1913)


Francis Poulenc

Mon cadavre est doux comme un gant (1939)

Dernier poème (1956)


BIOGRAPHIES

Hervé Ribaud-Shinberg, baryton


Hervé Ribaud-Shinberg a étudié au conservatoire du XVIe arrondissement de Paris dans la classe d'Ingrid Löchen-Villisech et auprès de Philippe Mazé (Maître de l’église de la Madeleine) ainsi que de Hubert Weller.

Il est soliste dans une bouffonnerie musicale d’Henri Collet, Godefroy (livret de Courteline, mai 1997) à la salle Cortot, dans le Stabat Mater d'Antonio Caldara au Val-de-Grâce (janvier 1998), et a chanté le rôle-titre de Didon et Ėnée de Purcell, toujours à la salle Cortot (mai 1998).

Dès septembre 2001, il rejoint la chorale "À Cœur Joie" de Philippe Caillard, (solo dans les Litanies de la Vierge de Francesco Durante en l’église Saint-Eustache), à la mairie du IVe arrondissement, dans le quatuor du Regina Coeli de Mozart en avril 2008, en juin 1998 (œuvres de César Franck et de Camille Saint Saëns), ainsi qu’en l’église Saint-Merry où il chante le Magnificat de Vivaldi.

Pendant sa période d'expatriation professionnelle, Hervé intègre le Chœur Polyphonique de Casablanca (janvier 2006) dont il dirige l’échauffement vocal et se produit en soliste au centre culturel Touria Sekkat (mai 2006), au centre culturel Winston Churchill (décembre 2006), et au Théâtre Mohammed VI en mai 2007 et 2008. Il effectue une tournée dans les Alliances Françaises à Rabat et Casablanca en mars 2007

De retour en France, il fréquente les chœurs Élisabeth Brasseur et prête main forte aux productions de Martina Niernhaussen (Chœur Battant) pour le Messie de Haendel. Il se produit régulièrement en récital au Café Musical Vissi d’Arte, et au Petit Théâtre de Naples, à la galerie de L'Entrepôt (Paris XIVe), à L'Onyx à Nantes pour un concert-hommage à Mozart, au Temple du Luxembourg de la rue Madame (Paris VIe). Il a collaboré avec Romain Beytout (Chœur de la Cité).

Il a enregistré avec Laure Cambau, en décembre 2003 un disque-récital, petit portrait en forme de "Voyage Musical" (Mozart, Bellini, Berlioz, Poulenc, Wolf), puis un second opus en juillet 2008 au Château de Boissise-Le-Roi (77), autour de mélodies françaises et d’airs d’opéras français (Gluck, Rameau, Berlioz, Gounod, Ibert, Massenet).

En 2019, il organise un dernier concert, Les Nuits d’Été (26 juin), à la Crypte des Gobelins avant la pandémie, puis rentre au conservatoire de Colombes, dans la classe de chant d’Emmanuel Bujeau, accompagné au piano par Bertrand Giraud puis Racha Arodaky.

Il participe régulièrement aux soirées musicales organisées par Sébastien Boudria au sein même du conservatoire, où il travaille successivement les rôles d’Orphée (dans Orphée et Eurydice de Gluck dans la version revisitée par Berlioz pour Pauline Viardot en 1859), et celui de Ménélas (dans La Belle Hélène d'Offenbach), dans le 1er acte, donné le 20 juin dernier. Fin juillet, il est stagiaire en direction de chœur auprès d'Anne Laffilhe pour la Petite messe solennelle de Rossini à l’académie de Musique de Flaine, sous la direction artistique de Bertrand Giraud (Opus74).


Sébastien Boudria, piano


Sébastien commence le piano à l’âge de six ans. Très tôt, il s’intéresse à la composition et suit, parallèlement à un cursus de piano au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Saint-Maur, des études d’écriture.

Plus tard, ses années de formation aux Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris et de Lyon, où il obtient ses prix d’écriture et d’analyse, solidifient son expérience. Soucieux d’élargir ses connaissances, il entre également dans la classe de Culture Musicale au CNSM de Paris. Depuis 2016, il

publie plusieurs pièces aux éditions Fertile Plaine, Sempre Piu et Gérard Billaudot.

Considérant l’enseignement comme une composante essentielle de son rapport à la musique, il suit une formation au CEntre de Formation des Enseignants de la Danse et de la Musique (CEFEDEM) de Dijon et obtient son diplôme d’État de

professeur de piano en 2010. Il se spécialise ensuite dans l’accompagnement, et Il est accompagnateur, depuis quinze ans, aux Conservatoires à Rayonnement Communal (CRC) de Colombes et de Clichy.