DIMANCHE 24 JUILLET 2022 - Jean ANGLIVIEL, piano

DIMANCHE 24 JUILLET 2022

16h

ENTRÉE LIBRE

VOYAGE DANS L'INTIME


PROGRAMME


Jean-Sébastien Bach

Prélude et fugue en fa dièse majeur, BWV 858

(Le clavier bien tempéré, Premier cahier)


Domenico Scarlatti

Trois Sonates

- K380 en mi majeur

- K466 en fa mineur

- K531 en mi majeur


Ludwig van Beethoven

Sonate en fa mineur, Op. 2 n°1 - Allegro

- Adagio

- Minuetto, Trio

- Prestissimo


Wolfgang Amadeus Mozart

Fantaisie en do mineur, KV 475


Robert Schumann

Scènes d’enfants, Op. 15

1. Des pays et des gens mystérieux

2. Curieuse histoire

3. Colin-maillard

4. L’enfant supplie

5. Bonheur

6. Aventure importante

7. Rêverie

8. Au coin du feu

9. Sur le cheval de bois

10. Peut être trop sérieux

11. Croque-mitaine

12. L’enfant s’endort

13. Le poète parle


BIOGRAPHIE


Jean Angliviel, piano


Jean Angliviel a étudié le piano à l’École Normale de Musique de Paris, puis au New England Conservatory of Music de Boston dans la classe de Gabriel Chodos.

Son répertoire s’étend de Jean-Sébastien Bach aux contemporains, avec une prédilection pour Ludwig van Beethoven et Claude Debussy. La qualité de ses interprétations de la musique française et plus particulièrement de Debussy a été soulignée à plusieurs reprises par la critique.

En 2015 et 2018, outre ses engagements en France, il a été invité en Grande-Bretagne au festival Brighton Fringe. En 2015, au festival « Rendez vous » célébrant l’année de la France en Croatie. En octobre 2017, il a joué à la Kosciuszko Foundation à New York.

Parallèlement à son activité de soliste, Jean Angliviel joue régulièrement en formation de musique de chambre et accompagne des chanteurs.

Il a été pendant dix ans pianiste de l'ensemble Futurs Musiques, dédié à la musique contemporaine, et a participé à ce titre à de nombreuses créations. Avec plusieurs hommes de théâtre, il a conçu des spectacles mêlant textes et musique.

Jean Angliviel a récemment enregistré deux CDs, l’un dédié à Franz Schubert et Arnold Schönberg, l’autre à l’opus vocal de Dora Pejacevic (avec la soprano Sylvie Vucic).