top of page

DIMANCHE 10 SEPTEMBRE 2023 - Hervé RIBAUD-SHINBERG, baryton et Catherine LANCO, piano

DIMANCHE 10 SEPTEMBRE

16h

ENTRÉE LIBRE

VOYAGE AU COEUR DES PASSIONS ROMANTIQUES

FRANÇAISES ET ALLEMANDES Romantisme français et d'outre-Rhin des XIXe et XXe siècles


PROGRAMME


Franz Schubert

Gretchen am Spinnrade (Marguerite au rouet) (1814) Seligkeit (Félicité) (1816)

Die Forelle (La Truite) (1817)

Du bist die Ruh (Tu es le repos) (1823)

Ave Maria (Ellens dritter Gesang - Troisième chant d'Ellen) (1825)


Winterreise (Voyage d'hiver) (1827)

- Auf dem Flusse (Sur le fleuve)


Der Schwanengesang (Le Chant du cygne) (1828)

- Liebesbotschaft (Message d'amour)

- Ständchen (Sérénade)

- Die Taubenpost (Le Pigeon voyageur)


ENTRACTE


Johannes Brahms

Liebestreu (Amour fidèle), Op.3 n°1 (1853) Heimweh II (Nostalgie II), Op. 63 n°8

(O wüßt' ich doch den Weg zurück -

Oh, si je connaissais seulement le chemin du retour) (1873) Von ewiger Liebe (D'amour éternel), Op. 43 n°1 (1864)


Jules Massenet

Nuit d'Espagne (1872)

Élégie (1872)


Reynaldo Hahn

Si mes vers avaient des ailes (1888) L’énamourée (1891)

L’heure exquise (1892) "Néère" (1900) (extrait de Études Latines)

Quand la nuit n’est pas étoilée (1900)


BIOGRAPHIES

Hervé Ribaud-Shinberg, baryton


Hervé Ribaud-Shinberg a étudié au conservatoire du XVIIe arrondissement de Paris dans la classe d'Ingrid Löchen-Villisech (Chef de Chant : Laure Cambau) et auprès de Philippe Mazé (Maître de l’église de la Madeleine) ainsi que de Hubert Weller ; il se perfectionne ensuite auprès de Delphine Haidan.

Il est soliste dans une bouffonnerie musicale d’Henri Collet, Godefroy (livret de Courteline, mai 1997) à la salle Cortot, dans le Stabat Mater d'Antonio Caldara au Val-de-Grâce (janvier 1998), et a chanté le rôle-titre de Didon et Ėnée de Purcell, toujours à la salle Cortot (mai 1998).

Dès septembre 2001, il rejoint la chorale "À Cœur Joie" de Philippe Caillard : il est soliste dans les Litanies de la Vierge de Francesco Durante en l’église Saint-Eustache, à la mairie du IVe arrondissement, dans le quatuor du Regina Coeli de Wolfgang Amadeus Mozart en avril 2008, en juin 1998 (œuvres de César Franck et de Camille Saint-Saëns), ainsi qu’en l’église Saint-Merry où il chante le Magnificat d'Antonio Vivaldi.

Expatrié au Maroc, Hervé intègre le Chœur Polyphonique de Casablanca (janvier 2006) dont il dirige l’échauffement vocal et se produit en soliste au centre culturel Touria Sekkat (mai 2006), au centre culturel Winston Churchill (décembre 2006), et au Théâtre Mohammed VI en mai 2007 et 2008. Il effectue une tournée dans les Alliances Françaises à Rabat et Casablanca en mars 2007.

De retour en France, il prête main forte aux productions de Martina Niernhaussen (Chœur Battant) pour le Messie de Georg Friedrich Haendel, à celle de Romain Beytout (Chœur de la Cité) et de Catherine Lautier (Viva Vocce) pour le Requiem de Mozart.

Il a enregistré avec Laure Cambau, en décembre 2003 un disque-récital, en forme de Voyage Musical (Mozart, Bellini, Berlioz, Poulenc, Wolf), puis un second opus en juillet 2008 au Château de Boissise-Le-Roi (77), autour de mélodies françaises et d’airs d’opéras français (Gluck, Rameau, Berlioz, Gounod, Ibert, Massenet).

En 2019, il entre au conservatoire de Colombes, dans classe de chant d’Emmanuel Bujeau, accompagné au piano par Bertrand Giraud puis Racha Arodaky, où il travaille les rôles d’Orphée (Orphée et Eurydice de Gluck), de Ménélas (La Belle Hélène d'Offenbach), de Septimius (Théodora d'Haendel) et de Papageno (La Flûte enchantée de Mozart).

En juillet 2022 et 2023, il est stagiaire en direction de chœur auprès de Anne Laffilhe pour la Petite Messe Solennelle de Gioacchino Rossini (en 2022) et pour des œuvres à quatre voix de Gabriel Fauré (en 2023) à l’académie de Musique de Flaine, sous la direction artistique de Bertrand Giraud (Opus74).

Le 28 août 2022, il a donné un concert de musique française en l’église Saint-Merry qui mettait à l’honneur Grétry, Gluck, Fauré, Duparc, Berlioz, Hahn et Poulenc.

Catherine Lanco, piano


Catherine Lanco entre très jeune au Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt dans la classe de Jacqueline Landowski. Après quelques années, elle poursuit au Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris avec Billi Eidi puis entre à la Staatliche Musikhochschule de Freiburg où elle travaille avec le concertiste russe Vitali Berzon. Après avoir obtenu un prix de piano et le diplôme d’enseignement, tous deux mention Très bien, elle passe avec succès le diplôme de Spécialisation du Pôle Supérieur de Strasbourg dans la classe de Laurent Cabasso. Elle reçoit également, lors de masterclasses, l’enseignement de pianistes de renom tels qu'André Gorog, Théodore Paraskivesco, Désiré N’Kaoua, John Perry, Pascal Devoyon, Hortense Cartier-Bresson, Alain Planès… Elle est invitée par Sonia Wieder-Atherton et Laurent Cabasso à l’Académie Musicale de Villecroze dans le cadre de son mécénat « Jeunes talents ».

Passionnée par le répertoire de musique de chambre, elle se produit sur de nombreuses scènes, dans diverses formations ou en soliste, lors de festivals en France (Le Havre, Gerberoy, Angers…), en région parisienne (Maison de l’Unesco, Espace Bernanos, Théâtre de Bligny…), mais encore en Allemagne, Suisse, Portugal, Martinique. Au fil de ses rencontres musicales, elle collabore notamment avec l’ensemble Amateo, le violoncelliste Jérôme Pinget, ou encore le flûtiste Ivan Degardin (ex-flûte solo de l’orchestre de Paris). Sa connaissance de la langue allemande lui donne envie de développer l’accompagnement du chant. Elle enregistre deux cycles de Schubert et des pièces du répertoire romantique (Azur Classical, éditions Delatour).

Pour le cinéma, elle intervient en tant que pianiste soliste dans un long-métrage d’Ilan Duran Cohen, et compose pour de très courts métrages. Ouverte aux différentes esthétiques, elle a collaboré avec des comédiens et également joué des répertoires teintés de jazz ou musiques du monde.

Elle a été sollicitée en tant qu’accompagnatrice pour les Diplômes d'Études Musicales au Conservatoire à Rayonnement Départemental de Romainville, au Conservatoire de Paris XXe, ou encore pour des stages de chant.

La pédagogie joue un grand rôle dans sa vie de musicienne : Catherine Lanco est professeur d’enseignement artistique dans un conservatoire des Yvelines. Passionnée par l’enseignement, elle continue de se former régulièrement, sur les questions de posture à l’instrument, ou encore le développement de la motivation.

Commentaires


bottom of page